Brutal coup de chaud estival pour le week-end

Après un mois d’avril et un début mai particulièrement frais avec de fréquentes gelées matinales, vous aspirez sûrement à retrouver un peu de chaleur. Ce sera chose faite ce week-end avec un brutal changement de régime météo et des températures qui vont faire un bond en avant.

Comme souvent en cette période d’intersaison entre l’hiver et l’été, les conditions météo changent rapidement. Après un flux océanique d’ouest apportant un temps passagèrement perturbé dans la semaine, le flux va se redresser au secteur sud pour le week-end se caractérisant par une nette hausse des températures.
Des températures en hausse de 10 à 15°C en 48 heures

Le flux d’ouest qui domine une grande partie de la semaine apporte de l’air océanique relativement frais en provenance du nord de l’Atlantique. Les températures restent en-dessous des normales de saison sur la plus grande partie du pays, mercredi étant la journée la plus fraîche à l’échelle nationale. Samedi, avec un flux qui va s’orienter au secteur sud sous l’influence d’une dépression se creusant fortement sur le proche Atlantique, de l’air d’origine subtropical va envahir la France. Les températures passeront alors nettement au-dessus des normales de saison.
Les premiers 30°C de l’année samedi dans le sud-ouest, jusqu’à 32°C dans les Landes

C’est dans le sud-ouest que la chaleur sera la plus intense samedi avec des pointes à 31-32°C possibles dans les Landes ainsi que sur le piémont pyrénéen. On se situera alors à 10°C au-dessus des normales pour cette époque de l’année. La chaleur remontera vers les régions centrales et l’Auvergne avec des pointes à 27-28°C sur des villes comme Poitiers, Clermont-Ferrand ou Vichy. Plus au nord, on approchera les 25°C à l’ombre en fin d’après-midi sur le Bassin parisien. Les valeurs seront généralement comprises entre 22 et 25°C du nord au nord-est. L’extrême nord-ouest pourrait rester à l’écart de ces remontées d’air chaud. 
Puissant vent de sud et forte dégradation orageuse entre dimanche et lundi
Dimanche et lundi, un conflit de masse d’air se produira entre l’air très chaud qui remontera d’Afrique du Nord vers la France et de l’air beaucoup plus frais venu de l’Atlantique. Dans ce contexte météorologique, le temps se dégradera avec un puissant vent de sud à sud-est à l’avant d’une perturbation pluvio-orageuse qui balayera une grande partie du pays entre dimanche et lundi.
Dès dimanche, le vent de sud à sud-est se renforcera nettement entre le golfe du Lion et le Massif-Central ainsi que dans les plaines du centre-est avec des rafales de 80 à 90 km/h et jusqu’à 100-110 km/h sur les crêtes exposées du Massif-Central. Dans le même temps une perturbation pluvio-orageuse s’organisera  sur un axe allant de la Nouvelle-Aquitaine à la Normandie, dans la zone de conflit de masse d’air. Les précipitations seront soutenues et il faudra surveiller le risque de grêle et de violentes rafales de vent au passage des orages. La fiabilité est encore limitée quant à l’intensité et la chronologie de la dégradation orageuse mais il y a un potentiel de phénomènes violents dans une telle situation météo. Le Nord et le Bassin parisien pourraient être touchés par les orages en toute fin de journée. 
Lundi, ce sont les régions situées entre les Pyrénées, le nord-est et le centre-est qui devraient être durement touchées par les précipitations orageuses si l’évolution météo envisagée par la majeure partie des simulations de l’atmosphère se confirme.
Vers un nouveau coup de froid pour les Saints de glace ?
Après le passage de la forte dégradation pluvio-orageuse entre dimanche et lundi, de l’air plus froid devrait envahir une grande partie du pays entre mardi et mercredi. Il est encore trop tôt pour avoir une prévision fiable sur le niveau des températures mais elles devraient repasser nettement en-dessous des normales de saison. Concernant le risque de gel cela dépendra de la couverture nuageuse et de la force du vent. Si le ciel se dégage avec un vent faible, le risque de petites gelées pourrait bien être à nouveau d’actualité pour les saints de glace, les mardi 11, mercredi 12 et jeudi 13 mai.
C’est donc une actualité météo à haut risque qui nous attend ces prochains jours avec de grosses fluctuations de temps et de températures, un grand classique au mois de mai mais qui survient après des conditions météo déjà difficiles au début de printemps pour les professionnels du monde agricole.

Source : https://actualite.lachainemeteo.com/actualite-meteo/2021-05-04/brutal-coup-de-chaud-estival-pour-le-week-end-59257

Laisser un commentaire