Loki, le plus puissant volcan de la lune Io, est bien entré en éruption… mais pas comme prévu !

Le volcanisme de Io, l’une des lunes de Jupiter, est sans commune mesure avec celui qui a lieu sur Terre actuellement. On a de bonnes raisons de penser qu’il existe des périodicités dans les éruptions du volcan Loki Patera associé à un lac de lave d’environ 200 kilomètres de diamètre. On prévoyait son éruption pour 2019 mais Loki nous a joué un tour.

En septembre 2019, l’astrophysicien Franck Marchis, membre de l’Institut Seti et associé au développement de l’eVscope d’Unistellar, avait savoir via son compte Twitter que sa collègue, Julie Rathbun, du Planetary Science Institute avait fait une très intéressante prédiction pour les passionnés de volcans dans le Système solaire. Comme Futura l’expliquait dans le précédent article ci-dessous, la planétologue, en compagnie d’autres chercheurs, avait annoncé à l’occasion de l’European Planetary Science Congress (EPSC), qu’elle avait de bonnes raisons de penser qu’une éruption importante allait se produire au niveau de Loki Patera ce mois de septembre 2019.

Parmi les plus de 150 volcans actifs connus pour le moment de la noosphère sur Io, Loki Patera est le plus impressionnant. De facto, à moins que Vénus ne nous réserve des surprises dans une décennie avec les missions Veritas et Davinci+ de la Nasa et EnVision de l’Esa, le volcan Loki, bien sûr nommé en référence au dieu de la malice, de la discorde et des illusions dans la mythologie nordique, est le plus grand en activité dans le Système solaire.

Propulsé par HelloAsso

Loki fait son show sur Io depuis avril 2021
À l’occasion de la sortie de la série associée au héros éponyme de Marvel, Julie Rathbun s’est fendue de commentaires sur Twitter sur ce qui était finalement advenu de sa prédiction en 2019. La chercheuse à l’époque avait bien précisé que « Loki a été nommé d’après un dieu tricheur… Au début des années 2000, une fois que le cycle de 540 jours avait été mis en évidence, le comportement de Loki avait changé et il n’a plus manifesté de comportement périodique jusqu’en 2013 ».

« Loki est le volcan le plus grand et le plus puissant du Système solaire. Il est assez grand pour que si on le mettait sur Terre, il occuperait la majeure partie de la Californie du Sud. Loki est si brillant dans l’infrarouge que même si Io est loin (~ 5 fois plus que le Soleil, en orbite autour de Jupiter), nous pouvons voir Loki depuis la Terre si nous utilisons le bon télescope ».

« Nous utilisons l’Infrared Telescope Facility (IRTF) à Hawaï pour regarder Io dans l’infrarouge, une longueur d’onde où les volcans chauds brillent. Nous laissons également Io entrer dans l’ombre de Jupiter pour qu’il n’y ait pas de lumière solaire réfléchie. Voici Io et Jupiter sur la photo, avec presque toute la lueur d’Io provenant de Loki. Nous observons Io et Loki comme ça depuis plus de 20 ans. Et Loki est toujours au moins un peu actif. Mais, Loki subit des « pics de brillance », où il est environ 10 fois plus lumineux que lorsqu’il n’est pas dans un tel pic. Je dis essentiellement que Loki est « On » ou « Off » même dans ce dernier cas, il n’est pas complètement sans activé. Et il entre en éruption périodiquement, avec une périodicité réelle et prévisible. Actuellement, Loki est « On » et ce, depuis au moins avril. Nous l’avons examiné environ une fois par semaine depuis lors ».

Source : https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/systeme-solaire-loki-plus-puissant-volcan-lune-io-bien-eruption-mais-pas-comme-prevu-54913/

Laisser un commentaire