Étoiles filantes, planètes, Lune : tous les rendez-vous du ciel de cet été

Avec l’été, les vacances, il est tentant d’explorer le ciel étoilé, seul, avec des amis ou en famille. Voici les plus grands moments qui vous attendent au cours de ces nuits estivales, courtes, mais douces et riches en découvertes… sans besoin d’être spécialiste pour en profiter.

La première chose à laquelle on pense quand on évoque le ciel d’été, ce sont les étoiles filantes avec la perspective d’un spectacle féerique pour une nuit blanche. Chaque année, les Perséides nous donnent rendez-vous pour des nuits intenses les 11-12 et 12-13 août. Mais il n’y a pas que cela à admirer : petit tour d’horizon des plus beaux rendez-vous célestes à ne pas manquer cet été.

6 juillet : la Terre était au plus loin du Soleil
C’était l’aphélie le 6 juillet, le jour où la Terre atteint le point de son orbite autour du Soleil le plus éloigné. Nous étions alors à exactement 152.100.527,044 kilomètres de notre étoile, soit environ cinq millions de kilomètres de plus que lors du périhélie, à l’opposé du calendrier, le 4 janvier. Ces petites variations de distance n’ont aucun effet tangible sur le climat.

12 et 13 juillet : Vénus et Mars au coude à coude
Le premier grand rendez-vous de l’été est la réunion au crépuscule de deux anciens amants, Mars et Vénus. Depuis notre position sur l’orbite autour du Soleil, nous pouvons ainsi voir nos deux voisines côte à côte dans la même partie du ciel, avec la Lune en fin croissant qui leur tient compagnie. Plusieurs centaines de millions de kilomètres les séparent dans la réalité. Vénus étant la plus proche du Soleil, suivie de la Terre et enfin de Mars.

C’est le 13 juillet que les deux planètes seront le plus serrées, à peine séparées dans le ciel par l’épaisseur d’un doigt, le bras tendu. Entre-temps, la Lune a un peu grossi et s’est éloignée dans le Lion. Pour Mars, c’est à son tour d’être à l’aphélie.

2 août : Saturne au plus près de la Terre
Le 2 août, Saturne sera en opposition, alignée avec la Terre et le Soleil, et au plus près de nous, à quasiment 9 unités astronomiques (8,85 UA exactement), c’est-à-dire à neuf fois la distance entre la Terre et le Soleil.

6, 7 et 8 août 2021 : la Nuit des Étoiles
C’est désormais une tradition chaque année : une pluie d’événements dans toute la France pour célébrer le ciel étoilé. De nombreux clubs d’astronomie et associations ouvrent leurs portes au public pour partager leur passion de l’astronomie. Découvrez le programme et la carte de toutes les manifestations qui se dérouleront du 6 au 8 août.

11 août : Lune et Vénus
Comme il y a un mois, la Lune est de retour auprès de Vénus. Mars, quant à elle, a pris ses distances et devient de plus en plus difficile à observer.

12-13 août : pluie des Perséides
Pas de rêveries sous le ciel d’été sans étoiles filantes. Comme à l’accoutumée, les Perséides reviennent du 17 juillet à la fin août, quoique c’est plutôt l’inverse : comme tous les ans, la Terre revient se baigner dans le courant de poussière à l’origine des Perséides. L’activité du célèbre essaim météoritique culmine lors des nuits du 11 au 12 et du 12 au 13 août. Plus particulièrement après minuit. On pourra en profiter un maximum puisque la Lune se couche tôt dans la soirée, offrant ainsi un boulevard à la nuit noire, pour les moments les plus intéressants.

Ces nuits-là donc, les micrométéorites arrachées à la comète-parent 109P/Swift-Tuttle sont des milliers à plonger dans la haute atmosphère, nous régalant d’abondantes averses luisantes. Le taux horaire moyen des Perséides est de 100 par heure au plus fort de son activité, quand la Terre navigue dans les eaux souillées par les traînées de poussières laissées par la comète.

Comment observer les Perséides ?

Comme toujours avec les essaims météoritiques (et l’observation en général en astronomie), il faut fuir le plus loin possible la pollution lumineuse des métropoles et trouver refuge dans un environnement sombre protégé des éclairages publics, et bénéficiant d’une vue la plus dégagée possible sur la voûte céleste.

Comme les Perséides jaillissent en majorité de la direction de Persée, où se situe le radient, vous devrez donc particulièrement surveiller cette constellation qui sera entièrement levée au milieu de la nuit, au-dessus du nord-est. Aussi, c’est en deuxième partie de nuit que la pluie se fait plus intense, émaillée de possibles sursauts d’activité.

20 août : Jupiter au plus proche de la Terre
La plus grosse planète du Système solaire est alignée avec la Terre et le Soleil (opposition). Sa distance avec nous est au minimum : 4 unités astronomiques, c’est-à-dire quatre fois plus loin que la Terre l’est du Soleil.

20 et 21 août : la Lune à nouveau réunie avec Jupiter et Saturne
L’une après l’autre, comme chaque mois, Saturne puis Jupiter reçoivent la visite de la Lune qui est presque pleine.

Source : https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/astronomie-etoiles-filantes-planetes-lune-tous-rendez-vous-ciel-cet-ete-92392/

Laisser un commentaire