Hubble est de retour et voici ses nouvelles images du cosmos

Travaillant depuis le contrôle de mission au Goddard Space Flight Center de la Nasa à Greenbelt, Maryland, ainsi qu’à distance en raison des restrictions imposées par la Covid-19, les ingénieurs de la Nasa ont finalement mené à bien la commutation du télescope Hubble sur un ordinateur de bord de secours. Hubble a repris ce weekend ses observations après un mois d’arrêt, comme le prouvent de nouvelles images.

Sans surprise, les observations du télescope Hubble ont repris ce 17 juillet 2021. Comme Futura l’avait expliqué, l’identification du problème qui paralysait depuis un mois l’ordinateur de bord du télescope, à qui l’on doit la découverte de l’accélération de l’expansion de l’Univers observable et plusieurs des premières analyses de la composition des atmosphères de certaines exoplanètes, avait conduit les ingénieurs de la Nasa a lancé la procédure de commutation de cet artéfact de l’Humanité vers un ordinateur de bord de secours.


Il n’y avait en effet pas d’autre solution depuis que plus aucune navette spatiale n’était disponible pour aller faire des réparations ou des upgrades de Hubble qui orbite à environ 547 kilomètres au-dessus de la Terre. La tâche n’a pas été aisée car il a fallu faire appel à environ 50 personnes pour aboutir à la remise en service de Hubble, en testant par exemple sur un simulateur sur Terre les opérations nécessaires.

Ces images, issues d’un programme dirigé par Julianne Dalcanton de l’Université de Washington à Seattle, démontrent le retour de Hubble à des opérations scientifiques complètes. À gauche, ARP-MADORE2115-273. À droite, ARP-MADORE0002-503, une grande galaxie spirale avec des bras spiraux étonnants. Alors que la plupart des galaxies à disques ont un nombre pair de bras spiraux, celle-ci en a trois. © Science : Nasa, ESA, STScI, Julianne Dalcanton (UW) Traitement d’images : Alyssa Pagan (STScI)

Des galaxies exotiques sous l’œil de Hubble
Pour cela il a également fallu faire revenir les tout premiers scientifiques et ingénieurs qui se sont occupés du télescope il y a une trentaine d’années. En effet, pour réparer cet œil de la Noosphère construit dans les années 1980, il a fallu mobiliser certains des pionniers à la retraite qui avaient participé à cette construction et ceux ayant des décennies d’expertise dans la conduite des missions d’observation avec le vénérable instrument.

Les résultats sont là, comme l’expliquent des communiqués de la Nasa. Dès son retour en mode d’observation, Hubble a été testé en imageant des amas d’étoiles globulaires dans d’autres galaxies et des aurores sur la planète géante Jupiter. Des preuves que Hubble est bien sorti de son coma ont aussi été fournies sous la forme de deux images de galaxies exotiques.

Il y a d’abord ARP-MADORE2115-273, un exemple rare d’une paire de galaxies en interaction observable dans l’hémisphère sud et située à environ 297 millions d’années-lumière de la Voie lactée. Vient ensuite ARP-MADORE0002-503, une grande galaxie spirale avec des bras spiraux étendus inhabituels, à une distance de 490 millions d’années-lumière de notre Galaxie.

Source : https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/hubble-hubble-retour-voici-nouvelles-images-cosmos-88174/

Laisser un commentaire