Un objet mystérieux émet des ondes radio depuis le centre de la galaxie

Des astronomes ont découvert des signaux radio inhabituels provenant du centre de la Voie lactée. À ce jour, aucun modèle d’émission radio galactique ne permet d’expliquer l’origine et la nature de ces ondes, qui apparaissent et disparaissent de façon non périodique. Selon les chercheurs, cela pourrait suggérer une nouvelle classe d’objets stellaires ou un comportement atypique d’un type d’objet connu.

Le point identifié comme source émettrice a été nommé ASKAP J173608.2–321635, surnommé « l’objet d’Andy », du nom de Ziteng Wang de l’université de Sydney (Australie), qui a été le premier de l’équipe de recherche à découvrir cette source d’ondes radio.

Wang et ses collègues ont repéré les émissions à six reprises en 2020 à l’aide du radiotélescope Australian Square Kilometre Array Pathfinder (ASKAP). Depuis, ils ont effectué d’autres observations avec le radiotélescope MeerKAT en Afrique du Sud, qui est plus sensible. Les détails ont été publiés aujourd’hui dans la revue The Astrophysical Journal.

Un objet inconnu et mystérieux ?
Les chercheurs ont constaté que l’objet « s’activait » occasionnellement pendant quelques semaines, mais qu’il restait inactif la plupart du temps. Lorsqu’il s’est finalement réactivé en février de cette année, plusieurs mois après la détection initiale, ils ont pointé vers ce dernier certains des plus puissants télescopes non radioélectriques dont nous disposons. Résultat : rien, le néant…

« Nous avons examiné toutes les autres longueurs d’onde possibles, de l’infrarouge aux rayons X en passant par l’optique, et nous n’avons rien vu. Cela ne semble donc pas correspondre à un type d’étoile que nous comprenons », explique David Kaplan, de l’université du Wisconsin-Milwaukee, qui faisait partie de l’équipe de recherche.

Le fait qu’il ne soit pas visible dans d’autres longueurs d’onde a permis d’exclure plusieurs explications possibles pour cet objet, notamment les étoiles normales et les magnétars, qui sont des étoiles à neutrons dotées de puissants champs magnétiques.

Quelle que soit la nature de l’objet d’Andy, la polarisation des ondes radio qu’il émet indique qu’il possède probablement un champ magnétique puissant. Pendant les éruptions, sa luminosité variait jusqu’à un facteur 100, et ces éruptions s’estompaient extraordinairement vite (parfois en un seul jour). Cela suggère que l’objet est plutôt de petite taille.

Cependant, aucun objet astronomique connu ne présente toutes ces caractéristiques. « Il s’agit d’un objet intéressant qui a déjoué toutes nos tentatives d’explication », déclare Kaplan. « Il pourrait s’avérer faire partie d’une classe connue d’objets, juste un exemple bizarre, mais cela repoussera les limites de la façon dont nous pensons que ces classes se comportent ».

Ou objet connu au comportement atypique ?

« Nous avons essayé de l’observer avec le radiotélescope MeerKAT, plus sensible, en Afrique du Sud. Comme le signal était intermittent, nous l’avons observé pendant 15 minutes toutes les quelques semaines, dans l’espoir de le revoir », déclare le professeur Tara Murphy, de l’Institut d’astronomie de l’Université de Sydney. « Par chance, le signal est revenu, mais nous avons constaté que le comportement de la source était radicalement différent – la source a disparu en un seul jour, alors qu’elle avait duré des semaines lors de nos précédentes observations ASKAP ». Toutefois, cette nouvelle observation n’a pas permis d’en savoir beaucoup plus sur les secrets de cette source radio transitoire.

Les informations dont nous disposons présentent certains parallèles avec une autre classe émergente d’objets mystérieux connus sous le nom de ‘transitoires radio du centre galactique’ (GCRT, pour Galactic Centre Radio Transients), dont un surnommé ‘burper cosmique’ », déclare Kaplan. « Si notre nouvel objet, ASKAP J173608.2-321635, partage certaines propriétés avec les GCRT, il existe également des différences. Et nous ne comprenons pas vraiment ces sources de toute façon, donc cela s’ajoute au mystère ».

Les astronomes prévoient maintenant de garder un œil attentif sur l’objet, dans l’espoir d’obtenir d’autres indices sur sa nature. « Au cours de la prochaine décennie, le radiotélescope transcontinental Square Kilometer Array (SKA) sera mis en service. Il sera en mesure de réaliser des cartes détaillées du ciel tous les jours », déclare Murphy. « Nous pensons que la puissance de ce télescope nous aidera à résoudre des mystères tels que cette dernière découverte, mais il ouvrira également de vastes pans du cosmos à l’exploration dans le spectre radioélectrique ».

Source : https://trustmyscience.com/objet-mysterieux-envoie-ondes-radio-depuis-centre-galaxie/

Laisser un commentaire