Quatre planètes sont visibles alignées entre le sud-est et l’est au cours de ce mois de décembre. Un vrai régal pour les yeux, d’autant plus que s’y ajoute la comète la plus brillante de l’année, dès le 15 décembre.

Découverte il y a un an, la comète Leonard est maintenant pratiquement visible à l’œil nu (en dessous de la magnitude 6) dans de très bonnes conditions, en fin de nuit. Elle arrivera dans le ciel du soir pour les observateurs de l’hémisphère nord, autour du 12, mais noyée dans les lueurs du crépuscule. Ce sera mieux quelques jours plus tard, quand elle s’affichera en dessous de l’étincelante Vénus — planète qu’elle va d’ailleurs frôler à quelque 4 millions de kilomètres, le 18 décembre — du 16 au 19 décembre. Après cette date, il redeviendra très difficile de l’observer, car trop basse sur l’horizon, et plus faible, son éclat va en effet chuter à mesure qu’elle s’éloigne de la Terre pour se rapprocher du Soleil (périhélie le 3 janvier 2022). Elle passera au plus près de notre position ce dimanche 12 décembre.

5 planètes alignées, dont 3 visibles à l’œil nu

Les trois planètes alignées que l’on peut admirer au crépuscule sont, dans l’ordre de la plus basse à la plus haute sur l’horizon : VénusSaturne et Jupiter. La première, Hespéros, la Vénus du soir, n’est vraiment pas difficile à repérer tant son éclat est vif, et cela, dès le coucher du Soleil. Jupiterplanète géante, mais beaucoup plus éloignée de nous, ne passe pas inaperçu non plus. Ce sont les deux astres les plus brillants après la Lune. Signalons d’ailleurs que cette dernière sera visible à leurs côtés les 8 et 9 décembre. Les 10 et 11 décembre, elle s’approchera de Neptune, quatrième planète alignée dans le ciel du soir. Mais pour l’admirer, il faut un instrument relativement puissant, car elle est bien trop éloignée de la Terre pour qu’on puisse la distinguer aussi bien que Saturne ou Jupiter. Idem pour Uranus, alignée elle aussi avec les autres sur l’écliptique (le plan de l’orbite des planètes autour du Soleil), mais « accrochée » au-dessus de l’est en ce moment, à l’opposé de la procession des planètes citées.

Un peu moins brillante que son « aînée » Jupiter, Saturne n’en est pas moins visible à l’œil nu aussi. C’est bien sûr dans une lunette ou un télescope qu’on profite le plus du spectacle de ses anneaux et ses lunes.

Enfin, on peut presque ajouter une cinquième planète visible au crépuscule : Mercure. « Presque » parce qu’elle est vraiment « au ras des pâquerettes » et donc difficile à cueillir du regard et très furtive, se glissant vite sous l’horizon à la suite du Soleil. Un mois de décembre décidément plein de beautés célestes puisqu’y ajoutent les Géminides, pluie d’étoiles filantes remarquable !

Source : https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/astronomie-preparez-vous-observer-4-planetes-alignees-comete-plus-brillante-annee-95470/