En plus d’avoir découvert des molécules organiques, Perseverance a fait une autre trouvaille. Elle permet enfin de déterminer que les roches du cratères Jezero sur Mars sont d’origine volcanique.

La Nasa a annoncé plusieurs découvertes réalisées par son rover Perseverance sur Mars le 15 décembre 2021. Le robot a notamment repéré des molécules organiques sur la planète rouge — qui ne constituent par des preuves de vie. Par ailleurs, les analyses du robot sur place montrent que les roches de la région explorée, le cratère Jezero, se sont visiblement formées à partir de magma (donc d’une activité volcanique). Selon l’agence spatiale, les roches du cratère ont connu des interactions avec de l’eau par le passé.
Bien avant que le rover Perseverance ne se pose dans cette zone en février 2021, les scientifiques anticipaient déjà son importance et son histoire géologique complexe. L’interrogation portait notamment sur l’origine des roches :

S’agissait-il de roches dites sédimentaires, c’est-à-dire d’une accumulation de minéraux, qui auraient été amenés par le courant d’un fleuve,

Ou de roches magmatiques (ou ignées), issues de coulées de lave remontant à la surface d’un ancien volcan aujourd’hui éteint ?

C’est grâce à un instrument embarqué par le rover que les scientifiques ont enfin pu obtenir leur réponse (et valider la deuxième option). Il s’agit du spectromètre PIXL (« Planetary Instrument for X-ray Lithochemistry »), installé sur le bras de Perseverance. Grâce à lui, le rover peut identifier des éléments chimiques dans un échantillon de roche, à une échelle très fine. PIXL a été utilisé pour examiner un rocher dans une région nommée « Sud Séítah ». La roche avait précédemment été abrasée par la foreuse qui est installée sur le bras du robot.

Une très bonne nouvelle pour retracer l’histoire du cratère

L’instrument a repéré des cristaux d’olivine (un minéral verdâtre), eux-mêmes « engloutis » dans des cristaux de pyroxène (des minéraux présents dans des roches magmatiques). « Un bon étudiant en géologie vous dira qu’une telle texture implique que la roche s’est formée lorsque les cristaux ont grandi et se sont déposés dans un magma à refroidissement lent », décrit Ken Farley, du California Institute of Technology, cité dans le communiqué de la Nasa. Ensuite, la roche a été altérée par de l’eau plusieurs fois : c’est une excellente nouvelle pour aider les scientifiques à retracer l’histoire du cratère Jezero.

C’est aussi prometteur dans la perspective de rapporter un jour les échantillons collectés par le rover sur Terre. Le rover embarque 43 tubes à remplir tout au long de sa mission. Sa récente découverte semble laisser présager qu’il y aura du choix pour trouver des cibles intéressantes sur lesquelles prélever dans le cratère Jezero.

Source : https://www.numerama.com/sciences/795665-perseverance-a-enfin-trouve-dou-viennent-les-roches-quil-croise-sur-mars.html