Sur Terre, il arrive parfois que la météo force à repousser un vol. C’est aussi ce qui se passe sur Mars, avec le 19e essai de vol de l’hélicoptère Ingenuity, pour l’instant empêché par une tempête de poussière.

La météo oblige parfois à reporter certains vols. Sur Mars, c’est pareil ! Pour la première fois, un vol doit être repoussé sur une autre planète à cause de conditions météorologiques trop mauvaises. C’est ce qu’a annoncé la Nasa le 19 janvier 2022, au sujet du 19e essai de vol de son hélicoptère Ingenuity.

« Une récente tempête de poussière sur la planète rouge a empêché Ingenuity de voler, le vol 19 est donc désormais prévu pour le 23 janvier au plus tôt », résume le Jet Propulsion Laboratory de la Nasa sur Twitter. Même si l’atmosphère martienne est bien moins dense que celle de la Terre, les deux planètes ont des points communs : toutes deux connaissent des saisons. Et comme sur Terre, anticiper les variations météorologiques n’est pas toujours évident.

Néanmoins, la Nasa commence à avoir une certaine expérience des vols martiens, avec déjà 18 vols effectués par son giravion qui accompagne le rover Perseverance. Depuis le premier envol d’Ingenuity, en avril 2021, les conditions ont changé dans le cratère Jezero, où s’est posée la mission Mars 2020. Actuellement, l’été s’achève (l’automne commencera le 24 février). Or, ces changements de saison s’accompagnent actuellement d’une diminution de la densité de l’air. Il faut donc ajuster la manière de voler de l’hélicoptère, qui à l’origine ne devait pas fonctionner si longtemps sur Mars (et n’a donc pas été prévu pour voler dans ces conditions).

Comment la Nasa surveille-t-elle la météo à cet endroit sur Mars ?
Pour savoir si Ingenuity peut voler, la Nasa utilise la station météorologique qui a été installée à bord de Perseverance, MEDA (pour « Mars Environmental Dynamics Analyzer »). Ainsi, il est possible de vérifier la densité de l’air et de surveiller les vents, y compris leurs changements saisonniers. La sonde martienne MRO (pour « Mars Reconnaissance Orbiter ») informe également quotidiennement sur l’atmosphère de la planète.

L’arrivée de l’automne signifie que la quantité de poussière dans l’atmosphère de toute la planète devrait augmenter. Ces niveaux resteront élevés pendant l’hiver. Or, pour un robot qui fonctionne à l’aide de panneaux solaires comme Ingenuity, cette poussière est un critère essentiel. Elle réduit la quantité de lumière qui atteint ses panneaux. En outre, cette poussière, en étant chauffée par le Soleil, contribue à réduire encore plus la densité de l’air, ce qui complique les décollages.

À tout cela s’ajoute la tempête de poussière locale, qui est survenue dans le cratère Jezero au début de l’année, et que Perseverance et MRO ont pu repérer. La décision a été prise de reporter le vol de l’hélico. « Heureusement, Ingenuity ne transporte aucun passager et tous ses bagages sont des ‘bagages cabine’, donc la conséquence n’est guère plus que d’attendre de meilleures conditions météorologiques », s’amuse la Nasa dans sa publication. Désormais, la tempête de poussière semble terminée.

Source : https://www.numerama.com/sciences/828951-sur-mars-aussi-les-vols-peuvent-etre-reportes-a-cause-de-la-meteo.html