Onze jours après le précédent paroxysme, une nouvelle éruption brève et très intense a eu lieu ce 21 février sur l’Etna. Une quasi-réplique du paroxysme du 10 février. Cela annonce-t-il le début d’une nouvelle séquence de paroxysmes rapprochés comme l’année dernière ?

21 février, 14 h 54. Le Cratère Sud-Est émet seulement un peu de gaz, mais l’image thermique révèle la fureur que ce cône volcanique vient encore de vivre. Pourtant, il y a quelques heures encore, rien ne laissait présager une telle tempête volcanique… Oui mais voilà, en ce moment avec l’Etna, mieux vaut être sur ses gardes !

Une faible activité explosive revint à l’intérieur du Cratère Sud-Est vers 9 h, à l’origine de quelques bouffées de cendres. Au fur et à mesure du temps, cette activité s’intensifia, avec des explosions progressivement plus intenses et plus rapprochées. Et peu après midi, l’activité gagna encore en vigueur, avec des fontaines de lave de plusieurs centaines de mètres de haut qui, pendant deux heures, alimentèrent une colonne de cendres de neuf kilomètres de haut ! Magnifique ! Ce panache de cendres fut rabattu vers le sud-est par les vents, occasionnant quelques retombées de cendres dans les villes et villages du secteur. La phase de fontaines de lave se termina à 14 h 12, mais deux coulées étaient encore alimentées, vers le sud-ouest et l’est du cratère Sud-Est à cette heure-là.

Ces paroxysmes peuvent être apparentés à des pulses d’un magma riche en gaz qui arrive en surface. À certains moments l’année dernière, ces paroxysmes s’enchaînaient toutes les 24 à 48 heures, si bien que même si quelques périodes plus calmes eurent quand même lieu, 2021 finit avec plus de cinquante paroxysmes ! Alors, l’Etna va-t-il remettre ça ?

Source : https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/volcan-etna-encore-paroxysme-epoustouflant-volcan-96708/?utm_source=pushB&utm_medium=planete&utm_campaign=push