Regardez la lune Phobos passer devant le Soleil début avril. C’est la vidéo la plus « zoomée » jamais réalisée d’une éclipse solaire sur Mars !

Ce n’est pas une éclipse du Soleil comme on a l’habitude d’en voir sur Terre, avec un disque lunaire — 400 fois plus près de nous que le Soleil et aussi 400 fois plus petit que lui — masquant complètement, ou presque, notre Étoile durant quelques minutes, mais ce n’en est pas moins aussi beau et spectaculaire quand c’est observé sur une autre planète comme Mars. À la différence notable, bien sûr, que Phobos (27 kilomètres de diamètre) ne cache pas complètement l’astre solaire. C’est plutôt une éclipse partielle du Soleil. Il passe devant en un laps de temps court. Lors de ces prises de vue réalisées avec l’instrument Mascam-Z (Z pour zoom) le 2 avril dernier, l’événement observé depuis la région du cratère Jezero où est installé Perseverance a duré « un peu plus de 40 secondes », signale la Nasa, qui ajoute que, de toutes les éclipses solaires filmées depuis deux décennies par ses différents rovers sur Mars (des petits Spirit et Opportunity aux plus gros Curiosity et Perseverance), c’est la première qui soit autant zoomée, en haute résolution, et avec des détails qui dépassent toutes leurs attentes.

« Je savais que ça allait être bien, mais je ne m’attendais pas à ce que ce soit aussi incroyable », s’est exclamée Rachel Howson, qui appartient à l’équipe de l’instrument. Ainsi voit-on la silhouette en ombre chinoise du patatoïde Phobos, avec ses contours irréguliers, ses reliefs. En outre, le disque solaire, dont l’éclat est atténué par un filtre déployé sur la caméra, arbore des taches sombres bien visibles, telles que l’on peut les admirer dans un instrument sur Terre pourvu de filtres adéquats, ou par une projection indirecte, voire quand une brume matinale le voile jusqu’à n’en laisser voir qu’un astre pâle (pour rappel : ne regardez jamais le Soleil directement sans protection agréée).

La chute inexorable de Phobos sur Mars
Depuis sa morne plaine sur Mars — où de l’eau coulait autrefois — où Perseverance s’active à rechercher d’éventuelles anciennes traces de vie, le rover aide aussi les scientifiques à mieux comprendre les interactions entre la Planète rouge et ses deux lunes minuscules, Phobos et Deimos (respectivement la Peur et la Terreur dans les mythes grecs), les effets de marée qu’elles exercent sur ses entrailles. Observer les transits de Phobos aide les chercheurs à suivre ses mouvements, affiner son orbite — à seulement 6.000 kilomètres au-dessus de la surface de Mars ! — qui le conduit inexorablement vers sa destruction et sa chute sur Mars… d’ici 50 millions d’années.

Source : https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/mars-wouah-perseverance-filme-eclipse-soleil-depuis-surface-mars-98073/