La Nasa ne croit pas aux extraterrestres, mais elle va quand même regarder les ovnis de plus près

juin 10, 2022 0 Par Astro Photo Météo 53

L’agence spatiale américaine lance une étude au sujet des phénomènes aériens non identifiés (ou ovnis). Mais l’objectif n’est pas de débusquer des extraterrestres : les motivations semblent plus terre à terre.

Aborder les phénomènes aériens non identifiés, mais de façon scientifique : la Nasa a annoncé ce nouveau projet d’organiser une « étude indépendante » sur le sujet des ovnis (acronyme d’ « objets volants non identifiés »), le 9 juin 2022. Les recherches doivent commencer « au début de l’automne », ajoute l’agence spatiale.

L’objectif de la Nasa est de recenser l’ensemble des données disponibles sur ce sujet, ainsi que de s’interroger sur la meilleure manière de collecter d’autres données à l’avenir. Les premières mentions d’ovnis paraissent remonter à 1947, avec le témoignage d’un Américain, Kenneth Arnold, convaincu d’avoir observé des soucoupes. Depuis, les signalements d’objets ou de phénomènes fugitifs qualifiés d’ovnis se sont multipliés.

Il faut néanmoins souligner que ce sont généralement des observations mal interprétées, d’objets ou de phénomènes connus (étoiles, météores, fusées…). D’ailleurs, la Nasa le souligne elle-même dans son communiqué, « il n’existe aucune preuve que les phénomènes aériens non identifiés sont d’origine extraterrestre. »

Surtout une question de sécurité aérienne
Néanmoins, l’agence estime que ces phénomènes doivent être mieux connus, car ils peuvent présenter « un intérêt tant pour la sécurité nationale que pour la sécurité aérienne ». Elle considère aussi que le nombre d’observations d’ovnis est trop faible pour « tirer des conclusions scientifiques sur la nature de ces événements », indique la Nasa.

C’est au cosmologiste et astrophysicien américain David N. Spergel que la direction de cette étude sera confiée. « Notre première tâche consiste simplement à rassembler un ensemble de données le plus robuste possible », explique-t-il, cité par la Nasa. L’ensemble de l’étude devrait prendre 9 mois à réaliser. Les données seront rendues publiques.

Cette annonce n’intervient pas dans n’importe quel contexte. Le thème des ovnis connaît une certaine popularité. Le Congrès des États-Unis a ainsi organisé le 17 mai dernier une audience au sujet des phénomènes aériens non identifiés, plus de 50 ans après la précédente enquête de ce genre qui avait été menée par l’US Air Force. L’engouement pour les ovnis est souvent expliqué par l’hypothèse de vaisseaux spatiaux extraterrestres venant rendre une visite à la Terre, mais il faut garder à l’esprit que les motivations peuvent être bien plus prosaïques.

C’est ce que souligne Steven Tingay, directeur exécutif adjoint de l’ICRAR (Centre international de recherche en radioastronomie, en Australie), dans The Conversation : « La plupart des discussions lors de la récente audition ont porté sur les menaces potentielles que représentent les phénomènes aériens non identifiés, en partant du principe qu’il s’agit de technologies développées par l’humain. » Autrement dit, les phénomènes inexpliqués survenant dans l’espace aérien américain peuvent aussi être de potentielles menaces développées par un pays ou une organisation rivale — et les États-Unis prennent au sérieux cette éventualité.

Source : https://www.numerama.com/sciences/998181-la-nasa-ne-croit-pas-aux-extraterrestres-mais-elle-va-quand-meme-regarder-les-ovnis-de-plus-pres.html