Cette bactérie pourrait vivre sur Mars et nous aider pour nos colonies extraterrestres

juin 11, 2022 0 Par Astro Photo Météo 53

« La vie trouve toujours un chemin », disait le docteur Ian Malcolm dans le tout premier Jurassic Park. C’est un peu ce que des chercheurs semblent confirmer aujourd’hui. Ils ont mis au jour une bactérie capable de survivre dans un environnement martien.

Le kombucha. On le connait surtout comme une boisson réputée pour ses effets bénéfiques sur la digestion. Il est préparé à partir d’une culture symbiotique de bactéries et de levures plongée dans une solution sucrée à base de thé. Une sorte de thé aux champignons, en somme. Et c’est dans le kombucha que les scientifiques impliqués dans le projet « Biology and Mars Experiment » (Biomex) viennent de découvrir une bactérie capable de survivre à l’environnement martien.

En 2014, les chercheurs avaient envoyé des cultures de kombucha dans la Station spatiale internationale (ISS). Avec pour objectif, notamment, d’étudier leur comportement de survie dans des conditions semblables à celles qui peuvent exister sur Mars. Les cultures ont ainsi passé un an et demi en dehors de l’ISS. Puis, les échantillons ont été réactivés sur Terre et cultivés pendant encore deux ans et demi.

Des données précieuses pour la vie dans l’espace
Mauvaise nouvelle, d’abord, puisque les chercheurs ont observé que l’environnement martien perturbe considérablement l’écologie microbienne des cultures de kombucha. Mais, surprise, puisque dans tout ça, des bactéries du genre Komagataeibacter ont réussi à survivre. Probablement grâce à la cellulose qu’elles produisent. De quoi envisager la cellulose bactérienne comme un bon biomarqueur de la vie extraterrestre. De quoi également imaginer des films à base de cellulose comme biomatériau pour protéger la vie et produire des biens de consommation dans les colonies extraterrestres.

Les travaux des scientifiques impliqués dans le projet Biomex ne s’arrêtent pas là. Ils pourraient aussi offrir plus de solutions aux futurs colons humains. Une façon de développer des systèmes d’administration des médicaments utilisables dans l’espace, par exemple. Ils alertent aussi sur la problématique de la résistance aux antibiotiques qui semble s’accroître dans l’espace.

Source : https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/mars-cette-bacterie-pourrait-vivre-mars-nous-aider-nos-colonies-extraterrestres-98876/