Du vendredi 17 juin à 16:00 au dimanche 19 juin à 21:00.

SITUATION
Sous l’effet d’une dépression située au large du Portugal, de l’air brulant remonte du Maroc vers la France en passant sur l’Espagne. Ce principe de la pompe à chaleur provoque la formation d’un dôme de chaleur sur notre pays. Ce dôme sera vissé sur la France principalement jusqu’à dimanche au moins.

Il convient de noter que les seuils de canicule présentent parfois quelques degrés d’écart d’un département à un autre, même voisin, pour la nuit comme pour la journée. Cela peut expliquer pourquoi certains départements sont en alerte météo et pas d’autres. Ces seuils prennent en compte la géographie, l’urbanisation des départements ainsi que la densité de population dans les grandes métropoles qui restent chaudes la nuit. La durée doit être de trois jours et de trois nuits à la suite, pour basculer dans une alerte canicule.

OBSERVATION
Vendredi 17 juin

A 18h, c’est entre le Languedoc-Roussillon et la Nouvelle Aquitaine que les températures sont les plus élevées entre 36°C et 42°C. Dans ce contexte de canicule intense, plusieurs records mensuels ont été battus comme Durban-Corbières avec 42,3°C. C’est le cas également dans le sud, mais également sur l’ouest du pays avec :
40,4°C à Carcassonne (11)
40°C à Saintes (17)
39,9°C sur Castelnaudary(11)
39,5°C à Toulouse
38,9°C à Cognac(16)
38°C à Royan(17)
37,3C à Millau (12)

A 15h, les très fortes chaleurs s’intensifient des Pays de la Loire au sud-ouest et en basse vallée du Rhône sous un soleil de plomb. L’image satellite montre un ciel complétement dégagé sur la France, hormis des cumulus orageux sur les Pyrénées.
On relevait généralement de 33° à 35° sur toutes ces régions, et de 30° à 31° sur l’Ile-de-France et les Hauts-de-France.
On relevait par exemple :
41° dans l’Hérault (station de Moulès-et-Baucels
40,5° à Saint Hippolyte du Fort (Gard)
38,2° à Montpellier
38° à Béziers, Nîmes et Avignon
37° à Toulouse et Bordeaux
35° à Nantes
34° à Rennes

A 12h, la chaleur est déjà étouffante près de la Méditerranée avec pas moins de 37°C à Perpignan (Pyrénées Orientales), 35°C à Nîmes (Gard) et Montpellier (Hérault). Le mistral se renforce et ramène les fortes chaleurs jusqu’à la mer. Dans le sud-ouest et le centre-ouest, les températures s’envolent également avec déjà, à la mi-journée, 32,4°C à Toulouse (Haute-Garonne), 33,2°C à Nantes (Loire-Atlantique), 33,4°C à Bordeaux (Gironde) et 34,1°C à Angoulême (Charente).

EVOLUTION
Cette nuit
Après les fortes chaleurs persistantes de la soirée, avec des températures entre 30°C et 35°C sur la majorité du pays, le ressenti va rester assez étouffant dans de nombreux départements et surtout en agglomération urbaine où l’air ne circule pas. 20 à 25°C, à 3h, est la température dans les départements placés en alerte rouge. Sur le reste, elle oscille en plaine entre 17°C et 22°C, avant de faiblir un peu sur une partie nord et est en fin de nuit.

Samedi
Matin
Les températures remontent très rapidement dès 8h, pour atteindre 22 à 26°C sur la majorité des départements. Entre 9h et 10h, les 30°C s’observent presque partout, puis avant 12h les fortes chaleurs entre 30 et 35°C s’abattront sur 80 % du pays.

Après-midi
C’est une période sous haute surveillance, car la canicule atteindra son maximum d’intensité. Les 40 °C seront atteints de la Nouvelle-Aquitaine en remontant vers le bassin parisien, avec des pics jusqu’à 43°C en Aquitaine. Avec le fort ensoleillement et à l’abri du vent, le ressenti atteindra un inconfort maximal avec des températures jusqu’à 48°C Sur les autres régions, il fera en moyenne 35 à 40°C de l’Ille-et-Vilaine à l’Alsace puis en descendant vers la vallée du Rhône. Dans ce contexte d’intense canicule, de nombreux records mensuels seront battus, et même des records annuels.

Soirée
Grâce au vent de nord-est à nord, la fin de la vague de chaleur débutera en début de soirée des côtes de la Manche à la Bretagne, avant de s’étendre très progressivement sur les régions du nord-ouest en fin de soirée. Ailleurs, il fera encore très chaud une partie de la soirée.

Nuit
La baisse des températures se généralisera sur un grand quart nord-ouest de l’hexagone et à un moindre degré près des Pyrénées et sur le sud-est. La chaleur se maintiendra de l’Aquitaine au Grand Est.

Dimanche
Les fortes chaleurs se maintiendront entre l’Occitanie et le Nord-Est avec des pics jusqu’à 37°C. Au sud de cet axe, il fera encore chaud, mais pas caniculaire. A l’opposé, une grande fraîcheur s’observera près de la Manche avec 13 à 16°C, soit parfois jusqu’à 15°C de moins que la veille. Ce n’est véritablement que la nuit suivante que la chaleur s’estompera. Cette amélioration ne pourrait être cependant que temporaire.

Tendance ultérieure
La chaleur ne va pas s’évacuer pour autant lundi et mardi, et on peut craindre sa persistance durant ces deux journées.
Elle concernera les régions entre le sud-ouest et le nord-est, avec des températures entre 30 et 37°C les après-midis.
A partir de mercredi, la fin de cette vague de chaleur devrait s’observer, mais restons prudent, car rien n’est garanti au vu de la divergence parfois importante entre les principaux modèles de prévision.

Source : https://actualite.lachainemeteo.com/alerte-meteo/6364-canicule-jusqu-a-43c-samedi