🔴🌪 Une #tornade a été observée près de #Dijon

En cette fin d’après-midi (environs de Chevigny-St-Sauveur).

📸 Eric Barba https://t.co/zimiDhSHID

🔴 Nouvelle vidéo de la #tornade qui a touché le #Var ce mardi.

L’entonnoir est très visible malgré la grêle qui tombe autour du vidéaste.

Le phénomène a causé de nombreux dégâts matériels dans la région, ici près de #Gassin.

Crédit vidéo : Mathieu Antosiak https://t.co/iWGnQ9eJ49

Grêle et fortes rafales : vigilance orange aux orages dans un large quart Sud-Ouest de la France

Un « épisode orageux localement violent » touche ce dimanche 9 mai le Sud-Ouest du pays, prévient Météo France. Dix-huit départements sont concernés au total

L’embellie aura été de courte durée. Après un samedi estival, Météo France a placé ce dimanche dix-huit départements français, dont seize dans le Sud-Ouest, en vigilance orange aux orages. Les Pyrénées-Atlantiques, les Landes, la Gironde, la Charente-Maritime, les Hautes-Pyrénées, le Gers, le Lot-et-Garonne, la Dordogne, la Haute-Vienne, la Haute-Garonne, le Tarn-et-Garonne, le Lot, la Corrèze, la Vienne, les Deux-Sèvres et la Charente sont concernés par cette alerte, qui prévoit, à partir de 13 heures, jusqu’à 10 heures lundi, de la grêle et des vents violents, avec des rafales jusqu’à 120 km/h.
Hors Sud-Ouest, deux départements sont également en alerte orange, la Loire et la Haute-Loire, et 63 autres sont en vigilance jaune, soit la quasi-totalité du reste du pays, à l’exception de la Bretagne, de l’Alsace et des Alpes.

Violentes rafales

Météo France évoque notamment un « épisode pluvio-orageux nécessitant une vigilance particulière dans la mesure où il existe un fort risque de phénomènes violents ». Selon le prévisionniste, des orages vont se développer en début d’après-midi ce dimanche, sur le sud-ouest de la Nouvelle-Aquitaine, sur le Gers et les Hautes-Pyrénées avant de progresser vers le nord et l’est, notamment vers le Tarn-et-Garonne et le Lot, le Limousin. Ils toucheront le reste de la région Midi-Pyrénées voire le Poitou en soirée.
Une « nette dégradation » de la situation est attendue en fin d’après-midi avec « des orages forts » qui progresseront rapidement vers l’est de l’Aquitaine, la Charente, le Gers, et les Hautes-Pyrénées.
Ces orages s’accompagneront de chutes de grêle, de cumuls de pluie localement forts pouvant atteindre 15/30 mm/h et de violentes rafales de vent pouvant atteindre 80 à 100 km/h localement et 100/120 km/h très localement. Dans les Pyrénées, les rafales pourraient atteindre des valeurs de l’ordre de 100 à 130 km/h sur les crêtes. En région Auvergne-Rhône-Alpes, les rafales vont se renforcer dans l’après-midi pour dépasser les 100 km/h.

Source : https://www.sudouest.fr/environnement/meteo/intemperies/greles-et-fortes-rafales-dix-departements-du-sud-ouest-en-vigilance-orange-aux-orages-ce-dimanche-2608988.php

Météo du Pont de l’Ascension : première tendance météo

Les ponts de ce mois de mai 2021 sont rares : seul celui de l’Ascension y est propice. Suite à la première étape du déconfinement permettant de se déplacer sans limitation kilométrique, vous serez nombreux à être tentés par un dépaysement de quelques jours. Pour en profiter, encore faut-il que les conditions météo soient agréables. Voici la première tendance qui se dégage, sachant que la fiabilité reste limitée à ce jour.

La configuration météo sur la France reste très changeante. Après un bref coup de chaud ce week-end, une forte dégradation orageuse se produira en début de semaine et détraquera le temps. Celui-ci va-t-il s’améliorer d’ici à jeudi prochain, jour de l’Ascension ?

Quelle est habituellement la météo à cette période de l’année?

Comme la fête de Pâques, l’Ascension est une date variable d’une année sur l’autre, et peut tomber en début ou fin mai. Cela conditionne les conditions météo du pont de l’Ascension. Ainsi, l’année dernière, le jeudi de l’Ascension tombait le 21 mai, avec un gros coup de chaleur : il faisait de 25° à 30°C sur toute la France. En 2019, l’Ascension tombait le 30 mai, et il faisait moins chaud, de 20° à 25°C sur la France, ce qui était de saison. En 2018, l’Ascension tombait le 10 mai, à peu près comme cette année, donc, et les températures étaient justes de saison, de 15° à 23°C du nord au sud.

On ne peut donc pas faire de comparaison sur des dates variables. En revanche, on peut dire que pour un 13 mai, date de l’Ascension 2021, les moyennes de température sont de 18°C pour la moitié nord et de 22°C pour la moitié sud. A cette époque de l’année, les fluctuations de température et de temps sont très fortes, et on a pu trouver des conditions météo très variées, entre des coups de chaud (avec plus de 30°C en 2015), des orages violents (comme en 2007 et en 2016), ainsi que du froid avec des gelées tardives (en 2010 et 2012).

Quels sont cette année les principaux départements recherchés?

Après des semaines de limitation de déplacement, vous serez nombreux à vouloir vous échapper de votre environnement quotidien. A cet égard, d’après le site PAP, on enregistre à ce jour +25,7% de réservations pour le pont de l’Ascension par rapport à 2019 (année avant le confinement). Les départements plébiscités par les français sont, selon PAPvacances, en bord de mer : le Var, le Morbihan, la Charente-Maritime, la Vendée et le Calvados. Il faut donc s’attendre à une forte affluence sur les littoraux. Selon le site, la campagne est également en forte progression. La montagne recule dans ce classement, tandis que les villes décrochent.

Quelle tendance pour l’Ascension 2021 ?

La météo jouera-t-elle en notre faveur ? A ce jour, la fiabilité de l’évolution météo n’est pas bonne. Mais ce que l’on peut dire, c’est qu’il ne faut pas compter sur un franc beau temps ni sur la chaleur. Le coup de chaud de ce week-end sera vite balayé par de gros orages en début de semaine, qui détraqueront le temps. La fraîcheur sera de retour ainsi que les giboulées. Les jardiniers ne manqueront pas de remarquer que nous seront dans la période des « Saints de Glace », souvent associée à un risque de gel. Par chance, le pont de l’Ascension dure 4 jours, ce qui peut permettre de bénéficier de quelques créneaux d’éclaircies. Et c’est bien ce qui pourrait se produire, avec un temps frais et instable jeudi et vendredi, avant une lente amélioration en vue du week-end, notamment sur l’arc atlantique. Les montagnes devraient rester dans les nuages et dans une grande fraîcheur.

On retiendra que ce Pont de l’Ascension sera à l’image de ce mois de mai : trop frais et humide. Cependant, les vacanciers qui choisiront les bords de mer auront à priori le plus de chance d’apercevoir le soleil, notamment en fin de week-end.

Source : https://actualite.lachainemeteo.com/actualite-meteo/2021-05-06/meteo-du-pont-de-l-ascension-premiere-tendance-meteo-59298

Brutal coup de chaud estival pour le week-end

Après un mois d’avril et un début mai particulièrement frais avec de fréquentes gelées matinales, vous aspirez sûrement à retrouver un peu de chaleur. Ce sera chose faite ce week-end avec un brutal changement de régime météo et des températures qui vont faire un bond en avant.

Comme souvent en cette période d’intersaison entre l’hiver et l’été, les conditions météo changent rapidement. Après un flux océanique d’ouest apportant un temps passagèrement perturbé dans la semaine, le flux va se redresser au secteur sud pour le week-end se caractérisant par une nette hausse des températures.
Des températures en hausse de 10 à 15°C en 48 heures

Le flux d’ouest qui domine une grande partie de la semaine apporte de l’air océanique relativement frais en provenance du nord de l’Atlantique. Les températures restent en-dessous des normales de saison sur la plus grande partie du pays, mercredi étant la journée la plus fraîche à l’échelle nationale. Samedi, avec un flux qui va s’orienter au secteur sud sous l’influence d’une dépression se creusant fortement sur le proche Atlantique, de l’air d’origine subtropical va envahir la France. Les températures passeront alors nettement au-dessus des normales de saison.
Les premiers 30°C de l’année samedi dans le sud-ouest, jusqu’à 32°C dans les Landes

C’est dans le sud-ouest que la chaleur sera la plus intense samedi avec des pointes à 31-32°C possibles dans les Landes ainsi que sur le piémont pyrénéen. On se situera alors à 10°C au-dessus des normales pour cette époque de l’année. La chaleur remontera vers les régions centrales et l’Auvergne avec des pointes à 27-28°C sur des villes comme Poitiers, Clermont-Ferrand ou Vichy. Plus au nord, on approchera les 25°C à l’ombre en fin d’après-midi sur le Bassin parisien. Les valeurs seront généralement comprises entre 22 et 25°C du nord au nord-est. L’extrême nord-ouest pourrait rester à l’écart de ces remontées d’air chaud. 
Puissant vent de sud et forte dégradation orageuse entre dimanche et lundi
Dimanche et lundi, un conflit de masse d’air se produira entre l’air très chaud qui remontera d’Afrique du Nord vers la France et de l’air beaucoup plus frais venu de l’Atlantique. Dans ce contexte météorologique, le temps se dégradera avec un puissant vent de sud à sud-est à l’avant d’une perturbation pluvio-orageuse qui balayera une grande partie du pays entre dimanche et lundi.
Dès dimanche, le vent de sud à sud-est se renforcera nettement entre le golfe du Lion et le Massif-Central ainsi que dans les plaines du centre-est avec des rafales de 80 à 90 km/h et jusqu’à 100-110 km/h sur les crêtes exposées du Massif-Central. Dans le même temps une perturbation pluvio-orageuse s’organisera  sur un axe allant de la Nouvelle-Aquitaine à la Normandie, dans la zone de conflit de masse d’air. Les précipitations seront soutenues et il faudra surveiller le risque de grêle et de violentes rafales de vent au passage des orages. La fiabilité est encore limitée quant à l’intensité et la chronologie de la dégradation orageuse mais il y a un potentiel de phénomènes violents dans une telle situation météo. Le Nord et le Bassin parisien pourraient être touchés par les orages en toute fin de journée. 
Lundi, ce sont les régions situées entre les Pyrénées, le nord-est et le centre-est qui devraient être durement touchées par les précipitations orageuses si l’évolution météo envisagée par la majeure partie des simulations de l’atmosphère se confirme.
Vers un nouveau coup de froid pour les Saints de glace ?
Après le passage de la forte dégradation pluvio-orageuse entre dimanche et lundi, de l’air plus froid devrait envahir une grande partie du pays entre mardi et mercredi. Il est encore trop tôt pour avoir une prévision fiable sur le niveau des températures mais elles devraient repasser nettement en-dessous des normales de saison. Concernant le risque de gel cela dépendra de la couverture nuageuse et de la force du vent. Si le ciel se dégage avec un vent faible, le risque de petites gelées pourrait bien être à nouveau d’actualité pour les saints de glace, les mardi 11, mercredi 12 et jeudi 13 mai.
C’est donc une actualité météo à haut risque qui nous attend ces prochains jours avec de grosses fluctuations de temps et de températures, un grand classique au mois de mai mais qui survient après des conditions météo déjà difficiles au début de printemps pour les professionnels du monde agricole.

Source : https://actualite.lachainemeteo.com/actualite-meteo/2021-05-04/brutal-coup-de-chaud-estival-pour-le-week-end-59257

🔴 Importantes #inondations à #Atlanta en #Géorgie (Etats-Unis).

🔴 Importantes #inondations à #Atlanta en #Géorgie (Etats-Unis). Des #orages sont en cours dans la région, accompagnés de fortes #pluies et d’une activité électrique soutenue.

Crédit vidéo : @GAFollowers
https://t.co/MrkMrIH4It