Archives par étiquette : couronne solaire

8,5 millions de km du Soleil : la sonde Parker Solar bat le record de distance et de vitesse !

La sonde solaire Parker de la Nasa, lancée en 2018, a pour objectif d’étudier la couronne solaire, la partie extérieure de l’atmosphère du Soleil. Après une opération d’assistance gravitationnelle autour de Vénus, elle a battu de nouveaux records ce dimanche lors de sa dixième orbite, en atteignant une vitesse de 163 kilomètres par seconde (soit 586.800 km/h), à une distance d’environ 8,5 millions de kilomètres du Soleil.

Une sonde qui tombe de plus en plus vite vers le Soleil
La couronne solaire présente une température atteignant le million de degrés (plus de cent fois la température à la surface du Soleil). Elle est à l’origine du vent solaire (flux d’ions et d’électrons qui bombarde les planètes de notre système stellaire) et les mécanismes à l’origine de ces phénomènes sont encore mal compris.

La sonde solaire Parker vise principalement à déterminer les processus causant le réchauffement de la couronne solaire et l’accélération des particules énergétiques. Tout au long de ses mesures, elle circulera sur une orbite elliptique dont le périhélie (point le plus proche du centre de l’orbite) se situe près du Soleil, et l’aphélie (point le plus éloigné du centre de l’orbite) au niveau de l’orbite de Vénus. L’effet gravitationnel de cette dernière sera utilisé pour réduire progressivement le périhélie et permettre à la sonde de se rapprocher de plus en plus du Soleil.

Une découverte étonnante et inattendue
Alors que la sonde accélère vers le Soleil, les instruments à bord ont permis de faire une découverte inattendue : d’après Nour Raouafi, chercheur participant au projet Parker Solar Probe, « nous observons des quantités de poussière plus élevées que prévu près du Soleil ».

La sonde n’est initialement pas conçue pour détecter des grains de poussières, mais les impacts qu’ils génèrent le long de la trajectoire de la sonde forment des nuages de plasma qui produisent des décharges électriques captées par l’instrument Fields de la sonde, initialement prévue pour mesurer les champs électriques et magnétiques du Soleil. Ces impacts mettent en lumière la présence d’un nuage de poussière qui tourbillonne dans la région la plus interne du Système solaire, encore très mal explorée.

Après deux autres survols de Vénus, en 2023 et en 2024, la sonde Parker atteindra une distance de seulement 6,2 kilomètres du Soleil (soit environ un dixième de son rayon), à une vitesse proche de 700.000 km/h.

Source : https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/espace-85-millions-km-soleil-sonde-parker-solar-bat-record-distance-vitesse-95023/