Archives par étiquette : Rennes

Nouvelle-Aquitaine : Une étonnante couleur jaune le long de la côte Atlantique photographiée par Thomas Pesquet

L’astronaute français a publié une étonnante photo de la façade atlantique à la couleur jaunâtre

Des photos qui ont toujours cet effet « waouh »… A quelques jours de son retour sur Terre, l’astronaute français Thomas Pesquet a publié ce vendredi sur les réseaux une (nouvelle) magnifique photo prise depuis la station spatiale internationale.

Cette fois-ci, c’est la façade atlantique qui a eu les honneurs de l’astronaute/photographe. Avec une image particulièrement étonnante, puisque l’on voit des côtes habillées de couleur jaune/marron, notamment l’estuaire de la Gironde jusqu’à Bordeaux.

https://www.facebook.com/100044639220121/posts/444002720431032/

« La façade ouest de la France, de Bordeaux à Vannes. La couleur très jaune est surprenante, et surtout on dirait que les côtes sont en train de fondre dans l’océan Atlantique », commente Thomas Pesquet. Cette couleur est certainement due, en partie, aux sédiments et aux boues charriés par les cours d’eau et les fleuves, se déversant dans l’océan.

Source : https://www.20minutes.fr/planete/3165751-20211105-nouvelle-aquitaine-etonnante-couleur-jaune-long-cote-atlantique-photographiee-thomas-pesquet

Météo : Pourquoi est-ce l’automne en été sur les Pays-de-la-Loire et la Bretagne ?

Pluie et fraîcheur sont le menu quotidien depuis trois semaines. Mais, patience, le beau temps arrive

Depuis trois semaines, le temps est très médiocre sur les régions Bretagne et Pays-de-la-Loire.
Après une première quinzaine de juin plutôt chaude, la pluie s’est invitée quasiment partout dans le Nord-Ouest.

« On ne va pas tarder à rallumer le chauffage… » ou « on se ferait bien une petite raclette ce soir, non ? », ces remarques empreintes d’autodérision et de seum « pleuvent » dans l’ouest de la France. Depuis quasiment trois semaines, les vacanciers doivent avoir l’étonnante impression de faire du camping en plein mois de novembre. Et ce n’est pas qu’une impression. « On a presque des conditions automnales, avoue Steven Tual, météoprévisionniste à Météo Bretagne. Le plus incroyable est que la sécheresse nous inquiétait en mai, le seul mois de juin a permis d’écarter ce risque. »

Dans nos deux régions, juin a d’ailleurs été un mois très contrasté. La première quinzaine a laissé augurer d’un été caniculaire… « Du 13 au 16 juin, même si les records de température ne sont pas tombés [il avait fait encore plus chaud en juin 2019 et 2017], on a tout de même dépassé par endroits les 32 °C dans les Pays-de-la-Loire (31,1 °C à La Roche-sur-Yon le 15 juin), les 31 °C dans le Morbihan (31,3 °C à Camors le 14 juin), frôlé les 30 °C dans le Finistère (29,1 °C à Saint-Segal le 13 juin) ou dans les Côtes d’Armor (29,9 °C à Merdrignac le 13 juin) », développe Météo-France.

La faute « aux petites gouttes froides »
Puis, soudainement (mi-juin), il a fallu ressortir les pulls et surtout les imperméables. Pourquoi ? « Parce que les anticyclones et les dépressions circulent à des altitudes basses, ce qui crée une accumulation de petites gouttes froides, explique Steven Tual de Météo Bretagne. On a alors une anomalie de températures fraîches. »

Ce n’est pas pour autant que la moyenne des températures en juin en Bretagne et Pays-de-la-Loire est catastrophique. « On est sous la norme, mais la première quinzaine a compensé cette baisse significative. » A Nantes, en juin, il aura fait tout de même 24,1 °C en moyenne, soit 1,4 °C au-dessus de la norme. A Rennes, 22,5 °C (avec un 15,4 °C le 22 juin, accompagné d’aucune minute de soleil !).

Il a davantage plu dans le Maine-et-Loire qu’à Brest !
Au niveau pluviométrie, pas de records non plus, mais de belles saucées dans l’Ouest. Comme à Rennes, sur le mois de juin, où il est tombé 134 mm quasiment seulement sur la deuxième quinzaine de juin (47 mm en moyenne en temps normal). « C’est un record historique depuis l’après-guerre », selon Météo Bretagne. Ou 89 mm à Nantes (43 mm en moyenne normalement sur juin) et 86 mm à La Roche-sur-Yon (multiplié par deux par rapport à la norme). Dans le Maine-et-Loire, Météo-France indique qu’« avec 145 mm sur juin, on est à quatre fois un mois de juin moyen ! ». En revanche, étrangement, peu de pluie sur le Finistère sur juin, avec 46,2 mm à Brest et seulement, 30,2 mm à Ploudalmézeau.

Le grand beau temps arrive dans dix jours !
Début juillet se poursuit sur le même rythme… pluvieux. « Des systèmes dépressionnaires circulent en ce moment, il y a des perturbations en permanence sur le Nord-Ouest, observe Météo Bretagne. Cette semaine ne sera encore pas terrible, voire médiocre ce lundi et ce mardi. » Ça pourrait être un peu mieux (tout est relatif) à partir de jeudi et vendredi… Roulement de tambour. « Le grand beau temps est espéré à partir du 15 juillet, prévoit Steven Tual. Les hautes pressions ont l’air de revenir. »

Quant à une éventuelle canicule (je vous vois pester d’ici), « ce qu’il se passe depuis trois semaines ne veut rien dire et ne signifie pas qu’on n’aura pas de fortes chaleurs fin juillet ou en août », selon Météo Bretagne. « Les prévisions pour juillet, août et septembre donnent un scénario plus probable d’un temps plus chaud et plus sec que la normale », estime Lionel Salvayre de la direction interrégionale ouest de Météo-France.

Et si vous en avez marre d’enfiler le matin une petite laine en juillet, ayez juste une pensée pour les Sévillans (Espagne) qui devront supporter 49 °C dimanche prochain…

Source : https://www.20minutes.fr/societe/3078391-20210706-meteo-pourquoi-automne-pays-loire-bretagne