Archives par étiquette : Station spatiale internationale

Espace : le départ de Thomas Pesquet de la Station spatiale à 20 h ce soir est confirmé !

Les conditions météorologiques qui perturbent les rotations des équipages depuis plusieurs jours, retardant le retour de Crew-2 et empêchant Crew-3 de décoller à destination de l’ISS, ont encore joué un mauvais tour à Thomas Pesquet et les trois autres astronautes de Crew-2. Alors qu’ils devaient arriver sur Terre aujourd’hui, la Nasa et SpaceX ont été contraints à un nouveau report. Cette fois, cela se confirme : ce sera ce soir à 20 h 05.

La Nasa et SpaceX cloués au sol par les caprices de la météo au-dessus de la Floride ! Une nouvelle fois, de mauvaises conditions météorologiques ont empêché le départ du Crew Dragon de la Station spatiale internationale (ISS), initialement prévu hier à 18 h. En cause, des vents d’altitude au-dessus de la zone d’amerrissage de la capsule qui empêchent aux contrôleurs au sol de définir une trajectoire précise de la capsule ainsi que d’identifier son point de chute.

Pour comprendre ce report, il faut savoir que la Nasa et SpaceX disposent d’une petite flottille de bateaux pour sécuriser la zone d’amerrissage et récupérer les astronautes et la capsule. Or, ces bateaux doivent être positionnés à proximité de la zone d’amerrissage avant l’arrivée de la capsule. En raison de ces vents d’altitude, plus forts qu’attendus, la zone supposée de l’amerrissage du Crew Dragon était trop vaste pour autoriser le retour de l’équipage Crew-2.

Une prochaine tentative ce soir
La prochaine tentative est prévue aujourd’hui. Le départ de la Station spatiale internationale doit avoir lieu à 20 h 05, heure de Paris et l’amerrissage mardi matin à 04 h 33. Quant au lancement de l’équipage Crew-3, qui compte l’Européen Matthias Maurer et prendra la relève de Crew-2, il est prévu jeudi 11 novembre à 03 h 03, heure de Paris.

Source : https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/vols-habites-espace-depart-thomas-pesquet-station-spatiale-20-h-ce-soir-confirme-94553/

DERNIÈRE (MAGNIFIQUE) AURORE BORÉALE POUR THOMAS PESQUET

Depuis la Station spatiale, Thomas Pesquet a pu admirer une dernière aurore boréale de toute beauté avant son retour sur Terre.

Aurore vue de l’espace :
Le plus célèbre spationaute français, Thomas Pesquet, a eu droit a un très beau cadeau de la Nature avant de quitter l’ISS aujourd’hui dans une capsule Dragon. Sa mission à bord de la Station spatiale internationale s’achève sur une splendide aurore boréale. Car si nous avons échappé à la tempête solaire d’Halloween le weekend dernier, il ne se passe pas une nuit sans que le ciel ne se pare de belles couleurs aux latitudes polaires. En cause, l’activité de notre étoile qui s’intensifie. Le nouveau cycle solaire devrait atteindre son maximum en 2025.

Sur son compte Flickr, Thomas Pesquet a partagé un très beau cliché de cette aurore avec ce commentaire : “La nature a décidé de nous offrir un bouquet final pour le départ : l’aurore boréale la plus intense de toute la mission… Elle dessinait une véritable couronne sur le nord de l’Amérique, avec des pics qui semblaient dépasser notre altitude, et des pulsations rapides qui dessinaient des vagues bleues-vertes, on aurait dit comme une respiration ! Nous avons volé au travers, le nez collé aux vitres.”

À savoir :
Les aurores apparaissent lorsque le vent solaire chargé en particules énergétiques vient balayer notre planète. L’excitation des atomes d’oxygène et d’azote présents dans l’atmosphère terrestre est à l’origine des belles draperies lumineuses que nous observons. La plupart des photographies d’aurores polaires montrent des aurores boréales. Il est en effet plus facile pour les photographes de se rendre à proximité du pôle Nord. C’est le cas en Islande avec le français Stéphane Vetter, en Alaska avec le coréen Sangku Kim ou encore en Norvège avec l’espagnol Horacio Llorens.

Mais les aurores polaires se développent également au-dessus du pôle Sud, même si les observateurs sont moins nombreux à les signaler. Les chercheurs en hivernage à Concordia admirent régulièrement ces magnifiques draperies célestes depuis le Plateau antarctique.

Source : https://blogs.futura-sciences.com/feldmann/2021/11/07/derniere-magnifique-aurore-boreale-pour-thomas-pesquet/

Thomas Pesquet prend ses fonctions de commandant de l’ISS

Pendant 13 jours, le commandant de la Station spatiale internationale sera Thomas Pesquet. C’est la première fois qu’un astronaute français endosse ce rôle.
Lors d’une courte cérémonie à bord de la Station spatiale internationale (ISS), lundi 4 octobre à 21h20 (heure de Paris), Aki Hoshide a donné une clé dorée à Thomas Pesquet. Elle symbolise la passation du commandement entre l’astronaute japonais et le Français. Si le premier a été commandant du laboratoire orbital pendant les 5 derniers mois, Thomas Pesquet ne le sera que 13 jours. Mais ce faisant, il devient le premier Français de l’histoire à endosser ce rôle, et le 4ème Européen. Une fonction qui consiste à représenter l’équipage auprès des équipes au sol, ainsi qu’à trancher les décisions, lorsqu’elles doivent être prises rapidement, par exemple en cas d’urgence.

Son retour sur Terre n’est prévu qu’au mois de novembre mais le 17 octobre prochain, Thomas Pesquet cèdera sa place de commandant au Russe Anton Chkaplerov. Le cosmonaute doit rejoindre l’ISS demain 5 octobre, à bord d’une capsule Soyouz, en compagnie du réalisateur Klim Chipenko et de l’actrice Ioulia Peressild. C’est donc un équipage un peu particulier composé de 7 astronautes et 2 professionnels du cinéma que Thomas Pesquet aura sous sa responsabilité pendant quelques jours.

Prise de galon
Au terme de sa 6ème et plus récente sortie extravéhiculaire, le 12 septembre 2021, Thomas Pesquet est devenu l’astronaute européen ayant passé le plus de temps en scaphandre dans l’espace (39 h et 54 min) devant l’Italien Luca Parmitano (33 h et 9 min en 6 sorties) et le Suédois Christer Fuglesang (31 h 54 min, 5 sorties). En accumulant cette expérience, Thomas Pesquet fait partie des principaux prétendants à l’une des 3 places déjà réservées à autant d’astronautes européens dans la future station orbitale Gateway, devant être construite autour de la Lune dans la 2ème moitié de la décennie 2020.

Source : https://www.cieletespace.fr/actualites/thomas-pesquet-prend-ses-fonctions-de-commandant-de-l-iss

Des cosmonautes signalent des fissures à bord de la Station spatiale

Alors que la Station spatiale internationale accueille actuellement six personnes à son bord, un cosmonaute russe rapporte avoir trouvé des fissures dans le fuselage du module Zarya.

À 408 kilomètres au-dessus de nos têtes, la Station spatiale internationale (ISS) rencontre un problème de taille. L’ingénieur en chef de la compagnie russe Energia, Vladimir Solovyov, a expliqué à l’agence de presse Reuters que des fissures avaient été trouvées à bord du module Zarya. Ce dernier est la première structure à avoir été envoyée dans l’espace dans le cadre de la construction de l’ISS, en 1998.

Quel risque pour la Station spatiale ?
Alors que divers travaux de maintenance sont réalisés à bord de l’ISS afin de gonfler son espérance de vie, l’équipement de la station s’avère vieillissant. Les fissures dévoilées par les résidents de l’ISS pourraient s’étendre et causer des problèmes de sécurité pour les astronautes à son bord. Solovyov n’a pas indiqué si des fuites d’air avaient été constatées. « Cette découverte est très mauvaise et augure une possible expansion des fissures au fil du temps », a-t-il ajouté.

Au cours du mois précédent, la station avait déjà rencontré deux situations périlleuses lors de l’amarrage du module Nauka à la structure, qui avait provoqué la rotation de l’ISS en raison d’une défaillance. L’agence spatiale russe Roscosmos avait détecté une baisse de pression dans le module Zvezda, induite par une probable fuite d’air.

Aucune annonce n’a été faite concernant la résolution de ce problème, qui pourrait devenir préoccupant. La Station spatiale devrait officiellement être en activité jusqu’en 2024, mais différentes institutions telles que l’ESA, la Nasa ou Roscosmos ont déclaré leur intention de prolonger leur présence sur l’ISS.

Source : https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/station-spatiale-internationale-cosmonautes-signalent-fissures-bord-station-spatiale-83280/