Comment suivre en direct la sortie de Thomas Pesquet dans l’espace aujourd’hui

Thomas Pesquet s’apprête à sortir pour la sixième fois dans l’espace. Il doit préparer l’installation et le déploiement de futurs panneaux solaires, avec l’astronaute japonais Akihiko Hoshide. Voici comment suivre l’événement en direct.

Une nouvelle fois, Thomas Pesquet va s’aventurer à l’extérieur de la Station spatiale internationale. En compagnie d’Akihiko Hoshide, membre de l’Agence d’exploration aérospatiale japonaise (JAXA), le spationaute français devra effectuer des travaux pour préparer l’installation et le déploiement de futurs panneaux solaires. La sortie extravéhiculaire peut être suivie en direct.

Quand ? Le dimanche 12 septembre 2021, à partir de 13h (heure de Paris) pour le début du suivi en direct. La sortie dans l’espace doit commencer à 14h30, et devrait durer six heures et trente minutes.
Où ? L’événement est à suivre en ligne, sur la web TV de la Nasa ou directement sur YouTube ou sur 👉 https://www.astrophotometeo53.com/
Adhéré à l’association
https://www.helloasso.com/associations/astro-photo-meteo-53/adhesions/adhesion-annuelle
Quoi ? Une sortie dans l’espace, à l’extérieur de la Station spatiale internationale, réalisée par les astronautes Thomas Pesquet et Akihiko Hoshide.

Cette sortie dans l’espace aura une particularité : « Ce sera la première sortie dans l’espace, ou activité extravéhiculaire, menée par deux partenaires astronautes internationaux hors du sas américain Quest de la station spatiale », explique l’agence dans un communiqué. Le module, installé depuis 2001, sert de sas de sortie : selon les indications de la Nasa, il n’avait donc encore jamais servi pour une sortie réalisée par deux astronautes non américains.

UNE SORTIE REPOUSSÉE À CAUSE D’ « UN PROBLÈME MÉDICAL MINEUR »
À l’origine, la sortie était prévue le 24 août. Elle devait être effectuée par Akihiko Hoshide ainsi que l’Américain Mark Vande Hei, astronaute de la Nasa. Cependant, il a fallu la repousser, « en raison d’un problème médical mineur impliquant Mark Vande Hei », avait fait savoir l’agence spatiale américaine la veille, le 23 août — sur Twitter, l’astronaute a précisé qu’il souffrait d’un nerf coincé au niveau de son cou. Il est maintenant prévu qu’il apporte son soutien à Thomas Pesquet et Akihiko Hoshide depuis l’intérieur de la station, le 12 septembre.

Ce 12 septembre, Thomas Pesquet et Akihiko Hoshide auront pour objectif l’installation d’un support, nommé « kit de modification », sur l’ISS. Ce kit permettra d’installer prochainement le troisième nouveau panneau solaire iROSA (il y en aura six au total). Les panneaux d’origine sont fonctionnels, mais présentent des signes de dégradation — ce qui n’est pas surprenant, car ils étaient prévus pour fonctionner 15 ans.

Il s’agira de la quatrième sortie dans l’espace pour Akihiko Hoshide et de la sixième pour Thomas Pesquet. Sur son compte Twitter, l’astronaute a laissé entendre qu’il pourrait tenter d’emmener une caméra un peu particulière avec lui en dehors de l’ISS à cette occasion. « Imaginez une sorte extravéhiculaire, mais en 360°. Voici la caméra ISS Experience 360, qu’on espère emmener à l’extérieur de la Station spatiale bientôt », a-t-il publié, sans préciser toutefois si ce « bientôt » correspond effectivement à la sortie du 12 septembre.

Source : https://www.numerama.com/sciences/738012-comment-suivre-en-direct-la-sortie-de-thomas-pesquet-dans-lespace-dimanche.html

Le Mont-Saint-Michel pris en photo par Thomas Pesquet depuis l’espace

Thomas Pesquet, l’astronaute normand, a immortalisé une nouvelle fois le Mont-Saint-Michel. Il a partagé ce cliché sur Twitter dimanche 15 août.

C’est toujours un plaisir pour les yeux de voir la planète de haut. Thomas Pesquet a photographié le Mont-Saint-Michel en Normandie (Manche) de l‘espace. Il a publié le cliché dimanche 15 août sur son compte Twitter.

Né à Rouen, l’astronaute a décollé le 23 avril depuis la Station spatiale internationale (ISS). Il s’agit de sa deuxième mission, d’une durée de 6 mois, en orbite autour de la Terre.

Thomas Pesquet a publié ce cliché sur Twitter, dimanche 15 août. (©Thomas Pesquet)

« La photo est plus nette qu’il y a 4 ans »
Le Normand avait déjà immortalisé la Merveille de la région située à deux pas de la Bretagne. L’astronaute estime que cette année. « On voit distinctement les structures sur l’abbaye qui le coiffe. Mes photos sont peut-être plus nettes qu’il y a 4 ans », souligne Thomas Pesquet sur son compte Twitter.

Une première et un succès pour SpaceX
C’est la première fois qu’un vaisseau spatial est réutilisé pour un vol habité et le propulseur a déjà été utilisé lors d’une mission test non habitée. La réduction des coûts par le recyclage d’équipements est l’un des objectifs des partenariats conclus par la NASA avec le secteur privé.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre La Gazette de la Manche dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Source : https://actu.fr/normandie/le-mont-saint-michel_50353/le-mont-saint-michel-pris-en-photo-par-thomas-pesquet-depuis-l-espace_44160526.html

Depuis l’ISS, Thomas Pesquet partage des clichés des incendies qui ravagent la Turquie

Si notre planète nous offre parfois de superbes panoramas depuis l’espace, certaines photos font mal au cœur. C’est notamment le cas de celle qui a été capturée par Thomas Pesquet le 4 août dernier.

Depuis son retour à bord de la Station Spatiale Internationale le 23 avril 2021, l’astronaute français partage son aventure avec les internautes. En effet, que ce soit sur Twitter ou Instagram , Thomas Pesquet nous gratifie de somptueux clichés pris depuis l’ISS. En plus d’en mettre plein les yeux, ces photos peuvent aussi éveiller les consciences.

Un superbe spectacle de l’enfer sur Terre
Actuellement, la Turquie est ravagée par des incendies d’une violence historique pour ce pays. Des centaines d’hectares sont partis en fumée et des habitants ont également dû être évacués. Le spectacle sur place est effroyable et il est tout aussi saisissant depuis l’espace. Cette photo capturée par Thomas Pesquet le montre tristement. Nous pouvons y apercevoir la fumée qui s’étend en direction de la Méditerranée.

L’astronaute explique que ces phénomènes extrêmes sont causés par le réchauffement climatique et qu’ils se multiplient au fil des années. En juillet dernier, Thomas Pesquet avait déjà partagé l’image de l’ouragan Elsa dans les Caraïbes. Des catastrophes naturelles dramatiques…

Source : https://www.clubic.com/mag/sciences/conquete-spatiale/actualite-380196-depuis-l-iss-thomas-pesquet-partage-des-cliches-des-incendies-qui-ravagent-la-turquie.html

Thierry Legault photographie les panneaux solaires déployés sur l’ISS par Thomas Pesquet

Le 26 juin 2021, Thierry Legault a photographié la station spatiale internationale en train de passer devant le Soleil. Son image dévoile ainsi les panneaux solaires fraichement installés par l’astronaute français.

Lors de ses sorties extravéhiculaires des 16, 20 et 25 juin 2021, l’astronaute français Thomas Pesquet, actuellement en mission à bord de l’ISS, a déployé de nouveaux panneaux solaires avec son collègue américain Shane Kimbrough

Dès le lendemain, l’astrophotographe Thierry Legault, auteur du livre de référence Astrophotographie, a saisi la station spatiale internationale alors qu’elle passait devant le Soleil.  

En comparant l’image avec celle du 10 juin 2021 prise lors de l’éclipse partielle de Soleil, l’ajout des panneaux solaires se voit bien. Les nouvelles structures comblent les vides qu’il y avait entre les panneaux solaires existants.

Source : https://www.cieletespace.fr/actualites/thierry-legault-photographie-les-panneaux-solaires-deployes-sur-l-iss-par-thomas-pesquet?fbclid=IwAR2CN6rki-IirkTQR8BfPgYcSnuVnLUgUAFDPU7-Z-OgvEeCRISTC7k4-rc

Station spatiale internationale : Thomas Pesquet effectuera une 3e sortie dans l’espace vendredi

Le Français va poursuivre l’installation des nouveaux panneaux solaires de l’ISS, annonce la Nasa ce mardi. Ils remplacent des équipements qui ont déjà plus de vingt ans.
Thomas Pesquet sera à nouveau dans le vide sidéral vendredi, neuf jours et cinq jours après ses premières sorties extra-véhiculaire et pour finir le boulot. La troisième sortie de l’astronaute européen depuis l’arrimage du vaisseau « Endeavour » à la Station spatiale internationale, fin avril dernier.

Propulsé par HelloAsso

Installation d’un deuxième panneau solaire neuf
La Nasa a confirmé ce mardi la programmation d’une sortie supplémentaire, non programmée à l’origine, « afin de poursuivre les mises à niveau du système d’alimentation », après le déploiement du premier panneau solaire réalisé par Thomas Pesquet et son compère Shane Kimbrough, mercredi dernier. Les deux hommes installeront et déploieront le deuxième des six nouveaux panneaux solaires iROSA de l’ISS, avec le Français une nouvelle fois aux commandes de la mission.

Le 16 juin, Kimbrough et Pesquet ont déplacé le premier iROSA sur un support de montage sur la poutre du port 6, où il a été fixé dans sa configuration pliée. Le 20 juin, le duo est ressorti pour achever l’installation. Cette « déambulation » dans l’espace sera la cinquième de Thomas Pesquet, après les deux effectuées lors de son premier séjour, Proxima, en 2017. Elle est programmée à 14h, heure française, pour une durée d’environ six heures et demie.

Source : https://www.midilibre.fr/2021/06/22/station-spatiale-internationale-thomas-pesquet-effectuera-une-3e-sortie-dans-lespace-vendredi-9623936.php

Après la sortie spatiale compliquée de Thomas Pesquet, les astronautes vérifient leur combinaison

La sortie spatiale de Shane Kimbrough et Thomas Pesquet ne s’est pas déroulée exactement comme prévu, le 16 juin. En attendant la prochaine mission, les astronautes ont procédé à la vérification des combinaisons.

L’espace réserve parfois son lot de mauvaises surprises. C’est typiquement ce qui s’est produit lors de la troisième sortie spatiale de Thomas Pesquet, accompagné de l’Américain Shane Kimbrough. Celui-ci a rencontré au cours de son périple extravéhiculaire un incident de combinaison, heureusement sans gravité, qui a perturbé le bon déroulement de la mission.

L’équipage a, par conséquent, décidé de procéder à une vérification des combinaisons ainsi que des outils nécessaires à la bonne exécution des tâches dévolues à Thomas Pesquet et Shane Kimbrough, rapporte l’agence spatiale américaine dans un point d’étape du 17 juin. Les deux hommes doivent en effet effectuer une seconde sortie le 20 juin, dans la continuité de la précédente.

Thomas Pesquet en combinaison et attaché par les pieds à la Station. // Source : Nasa

RETOUR IMPRÉVU DANS L’ISS
« L’espace est difficile. Hier, lors de notre sortie dans l’espace, nous avons rencontré plusieurs problèmes que l’ensemble de l’équipe a résolus avec une incroyable efficacité », a écrit sur Twitter Shane Kimbrough le 17 juin. Plus précisément, c’est une coupure dans la transmission des données permettant aux équipes de la Nasa de suivre l’état de la combinaison — et donc de Shane Kimbrough — qui a été constatée.

À cet imprévu qui s’est produit vers la moitié du périple spatial — après déjà trois heures passées dans l’espace — s’est ajouté « un pic de pression dans son sublimateur, qui assure le refroidissement de sa combinaison spatiale ». Il a donc fallu que l’astronaute américain rentre à bord, reconnecte sa combinaison à une connexion ombilicale et la remette en marche pour tout rétablir.

« La réinitialisation a permis de corriger les problèmes du module d’affichage et de contrôle de sa combinaison spatiale qui lui fournit des informations sur l’état de sa combinaison spatiale », explique la Nasa. Concernant le sublimateur, il a été demandé à Shane Kimbrough d’effectuer une manipulation pour stabiliser les données. Il a ensuite pu ressortir et rejoindre Thomas Pesquet.

QUEL PROGRAMME POUR LA PROCHAINE SORTIE ?
De ce fait, la sortie spatiale qui devait durer au départ environ six heures trente s’est étalée sur sept heures quinze. Elle n’a même pas pu atteindre tous les objectifs prévus. Comme l’explique l’agence spatiale française, des problèmes techniques ont été observés sur les panneaux solaires, empêchant de les déployer. Ils ont néanmoins été installés à leur place.

Les deux sorties spatiales confiées à Thomas Pesquet et Shane Kimbrough ont pour but d’installer un premier jeu de nouveaux panneaux solaires (en tout, il y en aura six) pour la Station spatiale internationale, qui en compte déjà huit. Ces panneaux ont été convoyés début juin et doivent pallier les défaillances des anciens équipements, dont les premiers sont en place depuis les années 2000.

Pour l’agence spatiale américaine, la question qui se pose d’ici la deuxième sortie le 20 juin est de déterminer s’il faut plutôt envoyer les deux astronautes finir le travail sur le premier panneau solaire, pour qu’il puisse être pleinement déployé, ou s’il faut poursuivre le plan de base en s’occupant directement du deuxième. Dans un cas comme dans l’autre, il pourrait être nécessaire de programmer une troisième sortie.

Source : https://www.numerama.com/sciences/720698-apres-la-sortie-spatiale-compliquee-de-thomas-pesquet-les-astronautes-verifient-leur-combinaison.html

Espace : mission partiellement accomplie pour Thomas Pesquet après sa sortie hors de l’ISS

Cette sortie extravéhiculaire de plus de sept heures a été contrariée par des problèmes sur la combinaison de Shane Kimbrough et lors du déploiement du panneau solaire à installer.

Un repos bien mérité. L’astronaute français Thomas Pesquet a regagné sans encombre l’intérieur de la Station spatiale internationale, mercredi 16 juin, au terme d’une troisième sortie dans l’espace mouvementée. Cette opération de plus de sept heures a été troublée par plusieurs contretemps, qui ont empêché le Normand et son coéquipier américain Shane Kimbrough de remplir leurs objectifs.

Propulsé par HelloAsso
Capture d’écran de la sortie extravéhiculaire de Thomas Pesquet hors de l’ISS, le 16 juin 2021. (NASA TV / AFP)

A mi-parcours, la mission a dû être temporairement mise sur pause à cause de soucis concernant la combinaison de Shane Kimbrough. Les équipes de la Nasa ont observé une interruption dans la transmission des données permettant de contrôler l’état de son scaphandre, ainsi qu’un soudain pic de la pression de son système de refroidissement.

L’astronaute a dû revenir dans le sas de l’ISS et opérer une réinitialisation, avant de ressortir. Pendant ce temps, Thomas Pesquet l’attendait, accroché par les pieds à un bras robotique. La mission a finalement repris, les données de contrôle étant stabilisées. Shane Kimbrough n’a à aucun moment été « en danger », a assuré la Nasa. Mais une précieuse heure a été perdue.

Une sortie « compliquée », d’après la Nasa
Les deux astronautes ont ensuite déplacé le panneau solaire qu’ils devaient installer, replié sur lui-même en un gros rouleau d’environ 350 kg. Ils l’ont fixé et ont tenté de le déplier, mais un problème d’alignement est venu interférer avec le mécanisme, empêchant son déploiement. Ils ont alors regagné l’intérieur de la Station. « Vous avez fait un travail fantastique aujourd’hui », leur a assuré la responsable de la Nasa qui était en permanence en contact avec eux.

« C’était une EVA [sortie extravéhiculaire] compliquée », a-t-elle reconnu. Les deux hommes effectueront toutefois une deuxième sortie, dimanche, afin de continuer l’installation de nouveaux panneaux solaires, destinés à augmenter les capacités de production d’énergie de l’ISS. La Nasa doit désormais décider si les astronautes finiront l’installation du premier panneau ou s’ils s’attèleront au deuxième, comme envisagé initialement.

Source : https://www.francetvinfo.fr/sciences/espace/thomas-pesquet/espace-mission-partiellement-accomplie-pour-thomas-pesquet-apres-sa-sortie-hors-de-l-iss_4667027.html

[REPLAY ] 2e sortie extravéhiculaire de Thomas Pesquet (20/06)

Suivez avec nous la 2e sortie de Thomas Pesquet, astronaute français de l’ESA, à l’extérieur de l’ISS, dans le cadre de sa mission Alpha. Objectif : installer le 1er des 6 panneaux solaires de nouvelle génération de la Station spatiale internationale, utilisant la technologie Rosa (Roll-Out Solar Array). Durée : entre 6 et 8 heures.

Propulsé par HelloAsso

Commentaires : Sébastien Rouquette, ingénieur en vols habités au CADMOS (CNES) Animé par Alice Thomas et Sylvain Charrier (CNES). Nos invités : Philippe Perrin (ancien astronaute du CNES), Hervé Stevenin (instructeur au centre des astronautes européens de Cologne, ESA), Christian Elisabelar (ingénieur alimentation bord et équipement électrique, CNES), Laurent Ballesta (explorateur photographe naturaliste), les youtubeurs Vicnet et Yorzian… 💻 Pour en savoir plus sur la mission Alpha : https://missionalpha.cnes.fr/fr/

ISS : Pourquoi Thomas Pesquet va-t-il effectuer deux sorties dans l’Espace la semaine prochaine ?

Cela fait partie des moments importants d’une mission à bord de l’ISS. Mercredi 16 et dimanche 20 juin, Thomas Pesquet fera deux sorties dans l’Espace

Thomas Pesquet va pouvoir s’échapper quelques instants des 388 m3 de volume habitable de la Station spatiale internationale (ISS) dans laquelle il est confiné depuis le 23 avril. Pas une, mais deux fois même. Car l’ISS va bénéficier de deux nouveaux panneaux solaires flambant neufs. Et c’est l’astronaute français, avec l’Américain Shane Kimbrough, qui vont les installer.

Deux sorties d’environ 6h30 chacune
Le duo effectuera deux sorties dans l’espace, mercredi et dimanche, pour cette opération. « Chacune d’elles devrait durer approximativement 6h30 », détaille la Nasa dans un communiqué.

La mission a son importance. En orbite autour de la Terre à une altitude maintenue entre 330 et 420 km, l’ISS dépend en grande partie de ses huit panneaux solaires pour assurer son approvisionnement en électricité. D’une superficie totale de 2.500 m², ils sont actuellement capables de générer jusqu’à 160 kilowatts de puissance pendant la journée orbitale, dont environ la moitié est stockée dans les batteries de la station pour être utilisée lorsqu’elle n’est plus exposée au soleil.

L’astronaute français Thomas Pesquet lors de sa deuxième sortie dans l’espace, le 24 mars 2017. — Handout / NASA / AFP

Augmenter la capacité de production d’énergie solaire de l’ISS
Ces huit panneaux fonctionnent bien. « Mais ils ont commencé à montrer des signes de dégradation, comme prévu puisqu’ils ont été conçus pour une durée de vie de quinze ans », explique la Nasa. Plusieurs ont atteint cet âge, voire largement dépassé, « la première paire de panneaux solaires ayant été installée en décembre 2000 », détaille l’agence spatiale américaine.

Les deux nouveaux panneaux à installer – fournis par Boeing et qui ont la particularité de pouvoir être transportés enroulés, ont été acheminés jusqu’à l’ISS, le 5 juin dernier par le cargo Dragon de Space X. Une fois déployés, ils s’étalent sur six mètres de large et 19 mètres de long. Thomas Pesquet et Shane Kimbrough ont pour mission de les installer devant six des huit panneaux solaires actuels. Avec une belle plus-value attendue à la clé puisque la capacité de production d’électricité de l’ISS devrait bénéficier de 20 à 30 % d’énergie supplémentaire et passer d’une capacité de production maximale de 160 kilowatts à 215. Avec ces deux nouveaux panneaux, la station spatiale aura aussi l’assurance d’avoir de l’énergie jusqu’en 2030.

Troisième et quatrième sorties dans l’Espace pour Pesquet
Avec cette mission, Thomas Pesquet connaîtra ses troisième et quatrième sorties dans l’Espace. Il avait effectué les deux premiers lors de sa première mission à bord de l’ISS, entre novembre 2016 et juin 2017, déjà avec Shane Kimbrough, qui a déjà six sorties extra-véhiculaires au compteur.

Ces deux nouvelles expéditions constituent de belles lignes au CV déjà bien rempli de Thomas Pesquet, lui qui prendra aussi le commandement de l’ISS, vers la fin de sa mission. Une première pour un astronaute français.

Source : https://www.20minutes.fr/sciences/3059615-20210611-iss-pourquoi-thomas-pesquet-va-effectuer-deux-sorties-espace-semaine-prochaine

THOMAS PESQUET EN DIRECT DEPUIS L’ESPACE JEUDI 17 JUIN 2021

Propulsé par HelloAsso

SAVE THE WEEK : Thomas Pesquet répondra en direct mi-juin aux questions de collégiens et étudiants !

C’est officiel ! Nous aurons un beau contact en direct avec @Thom_astro dans l’ISS depuis @UnivParisSaclay avec @collegecamus91 et @ARISSFR le jeudi 17 juin !Connectez-vous 12:30-15:30 !
Contact entre 13:30 et 14:00]Avec @EspritSorcier !


Assistez en direct à l’échange entre Thomas Pesquet et des collégiens et des étudiants ! Une série de questions-réponses avec le célèbre astronaute, entre la Terre et l’Espace. Ce contact exceptionnel sera animé par Fred Courant de l’Esprit sorcier, entouré d’invités tels que Michel Tognini, Raphaël Haumont ou encore Thierry Marx, qui répondront à toutes vos questions sur l’exploration spatiale et la vie à bord de l’ISS (Station Spatiale Internationale).C’est à la mi-juin prochaine que l’ISS avec à son bord Thomas Pesquet, passera au-dessus du campus de l’Université. À cette occasion, dans le cadre de l’organisation ARISS (Amateur Radio on the ISS), le collège Albert Camus de la Norville et l’Université Paris-Saclay ont été sélectionnés avec le club radio-amateur F5KEE (Viry-Châtillon, Essonne) pour entrer en contact radio avec Thomas Pesquet, à bord de l’ISS.Ce contact aura lieu autour du 18 juin 2021. La date exacte ne sera fixée qu’une semaine avant, comme le veut le process avec la NASA et l’ISS.
Pour faire profiter un maximum de personnes de ce moment unique, l’Université Paris-Saclay organise un grand événement. L’animation sera assurée par l’Esprit Sorcier avec le célèbre Fred et fera l’objet d’une émission retransmise sur la chaîne YouTube de l’Université.